EDITO

Commerce: tout va plus vite

Le paysage commercial contemporain est le produit d’une histoire récente. Il connait aujourd'hui une évolution sans précédent liée certes à la conjoncture mais également à l'évolution des habitudes des consommateurs.

 

Pour séduire ce consommateur autonome, hyper connecté, partageur, informé et négociateur chacun y va de ses initiatives.  Du tout connecté, à la gestion des mégabanques de données, aux robots, aux murs numériques les modèles se bousculent, les magasins et centres commerciaux se réinventent et les sites marchands se multiplient et évoluent en permanence.

 

Si les fondamentaux du commerce sont toujours les mêmes qu'auparavant  et reposent sur une logique de flux, de prix et de service il s'agit pour autant de les ancrer dans le contexte socio-économique actuel. Ainsi la logique de flux passe aussi par une logique d'audience, la logique de prix par des comparateurs et prescripteurs et la logique de service par une logique d'information et de contact.

 

Au delà de ça, un nouveau critère bouscule les fondamentaux du commerce, c'est le temps. Tout va plus vite. Il y a cinq ans Facebook existait à peine et les drives étaient à leurs prémices, et il y a dix ans Ebay et Amazone n'existaient pas et Virgin et Surcouf comptaient parmi les leaders. Aujourd'hui un nouveau site marchand nait toute les demis heures, des nouveaux concepts de commerce de gare performent, les pop up stores se multiplient, les concepts de location émergent...La concurrence est partout, virulente et hyper réactive. Ainsi imaginer un nouveau concept n'a de sens que si il peut être développé à très court terme.

 

Alors comment programmer du commerce dans un projet urbain ou un centre commercial qui verra le jour au mieux dans cinq ans? Le concept actuel sera t’il toujours performant et les bons emplacements aussi pertinents? Faut-il encore créer des centres commerciaux tel qu'on les voit aujourd'hui?

 

L'évolutivité et l'adaptabilité de la conception, du montage juridique et financier sont dorénavant des critères essentiels pour que le commerce ne soit pas obsolète le jour de son ouverture.

 

Sophie Simonet

SAVOIR FAIRE

  • Prospective
  • Stratégie
  • Faisabilité financière
  • Faisabilité juridique
  • Dimensionnement 
  • Programmation
  • Négociation 

 

 MONTAGE D'OPERATION

  • Recherche et négociation de foncier
  • Positionement du projet
  • Plan de merchandisage
  • Mise au point juridique et financière
  • Dépôt autorisations administratives
  • Commercialisation locomotives

 

EN COURS

MONTAGE D'OPERATIONS - Suresnes
MONTAGE D'OPERATIONS - Suresnes
CONSEIL - Cergy Pontoise
CONSEIL - Cergy Pontoise
CONSEIL - Montbéliard
CONSEIL - Montbéliard
INTERVENTIONS - Dix mesures immédiates pour habiter le Grand Paris
INTERVENTIONS - Dix mesures immédiates pour habiter le Grand Paris
PUBLICATIONS - Réconcilier le commerce et l'urbanisme
PUBLICATIONS - Réconcilier le commerce et l'urbanisme